6a01156fb0b420970c01901e9a56d3970b 500wi 300x159 Algérie Tizi Ouzou: Ils organisent un déjeuner en plein jeûne du ramadan

Cela ne pouvait pas arriver dix ans auparavant où un climat de terreur régnait sur une Algérie divisée par une guerre civile menée par les islamistes à l’encontre du pouvoir en place et des civils.

Plus de 500 algériens ont brigué le silence dans une action collective sans précédent à Tizi Ouzou, ville kabyle à 100 kilomètres d’Alger, où ils se sont réunis, samedi 3 août 2013, pour un pique-nique politique en plein jeûne du ramadan. Leur message était de dénoncer «l’islamisation» du pays et le «climat de terreur qui règne contre ceux qui ne jeûnent pas», ils ont bu et mangé en public.

“Il y a un attachement ancestral à la liberté de conscience”

«Il faut que la religion reste du domaine du privé», c’est l’un des commentaires recueillis auprès de Tahar Bessalah, un entrepreneur en climatisation kabyle venu d’Alger. Ils étaient plusieurs venus exprimer leur liberté de choix face à la religion, militants politiques (surtout berbères), étudiants, citoyens sans affiliation, musulmans pour certains mais non-jeûneurs.

Pour eux, Tizi Ouzou, est avant tout une ville «rebelle» et kabyle, et doit résister aux politiques d’arabisation du gouvernement depuis l’indépendance de l’Algérie.

Pour Bouaziz Aït Chebib, le président du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) présent à ce rassemblement, “il y a un attachement ancestral des Kabyles à la liberté de conscience”, ça a toujours été le cas et on militera pour que ça dure.




Cliquez sur les photos de Algérie-Tizi Ouzou: Ils organisent un déjeuner en plein jeûne du ramadan :